Comment choisir sa banque ?

Laurent_Chojnowski-Entrepreneur_Innovant_0087Comment choisir sa banque pour une société en création?

Le choix d’une banque se fait souvent pour raison de commodité, de connaissance et de recommandation. Mais dans le cadre de la création d’une société, c’est un choix crucial qui mérite de s’y pencher par ce que le banquier sera votre partenaire prépondérant puisqu’il gère le nerf de la guerre de votre future entreprise : vos finances.

A priori, il n’est pas compliqué de faire le choix d’une banque, pour un besoin privé ou professionnel. Pourtant, après coup, on se rend compte qu’on fait son choix sur des critères qui ne prenaient pas en compte la réalité du terrain. Avec le recul, on aurait choisi autrement. Et comme toujours, c’est dans l’usage au quotidien et dans les situations délicates, que les critères de sélection s’imposent à nous.

Il faut donc, dans la mesure du possible, se poser les bonnes questions en amont car changer de banque n’est pas une simple affaire qu’on gère une entreprise. Il vaut mieux faire le bon choix dès le départ, ou en tout cas éviter les erreurs de départ.

Voici donc une liste non exhaustive de questions simples qui seront une bonne base pour faire un premier choix.

· Est-ce que ma banque a une agence tout près de mon siège social ? Il est très utile d’avoir facilement accès à son agence pour retirer des papiers, déposer des chèques, rencontrer facilement votre charger d’affaire. Pensez aussi aux heures d’ouvertures qui ne sont pas identiques selon les banques et les agences. Par exemple, une agence fermée le lundi et ouverte le samedi peut poser des problèmes.

· Est-ce que ma banque est largement implantée sur le territoire ? Si votre activité n’est pas limitée à une zone géographique précise, vous serez amené à vous déplacer. Et vous serez un jour ou l’autre amené à vous rendre à l’agence la plus proche de votre banque. Par exemple pour retirer un RIB que vous auriez oublié d’imprimé, pour retirer des liquidités suite à la perte de votre carte bancaire. Cela n’arrive pas qu’aux autres.

· Est-ce que j’ai un bon feeling avec mon chargé d’affaire ? Nous en reparlerons. C’est un aspect important par ce que votre chargé d’affaire est l’un de vos partenaires incontournables. Il vaut mieux donc vous sentir à l’aise avec cette personne.

· Est-ce que ma banque me soutiendra en situation difficile ? Si vous êtes proche de votre banquier et que vous lui exposer régulièrement votre situation comptable, il lui sera plus facile de vous soutenir. Par exemple, vous pourrez mieux négocier des réductions d’agio.

· Est-ce que ma banque est accessible sur internet et par mail ? Ce n’est pas une remarque incongrue encore aujourd’hui. Il y a des banques qui ne permettent pas d’échanger des informations par mail avec leur client. C’est très pénible quand on doit être réactif. Votre banquier ne répondra pas toujours au téléphone, soit par ce qu’il est en rendez-vous ou qu’il est surbooké. De plus, un mail laisse une trace quasi officielle et ne sera pas remis en cause. C’est aujourd’hui l’équivalent d’une trace écrire ou d’un fax. Ce sera une preuve juridique d’un échange d’information.

· Est-ce que les services que m’apporte ma banque sont concurrentiels ? C’est une question légitime. Dans la phase de création de société, cette question n’est à mon sens pas la plus importante dans le choix de votre banque. Mais faire un comparatif vous permettra de mieux comprendre les services apportés par les banques. Cela vous permettra de poser plusieurs fois vos questions et de recouper les réponses.

· Demandez vous si le choix de votre banque pourraient avoir un quelconque impacte sur les relations avec vos futurs partenaires clients, fournisseurs et institutionnels.

Autre critère de choix :

Je préconise une double approche dans le choix de la banque selon l’âge du porteur de projet. En effet, jusqu’à 30 ans, le future chef d’entreprise n’a pas d’antériorité significative vis-à-vis d’une banque. Je conseille donc de faire une petite étude comparative et de consulter 2 ou 3 banques pour valider celle qui proposera les meilleurs services.

Après 40 ans, le porteur de projet est plus impliqué dans la vie. Vous avez une autre relation avec le banquier qui s’occupe de vos comptes privés. Vous avez déjà un historique avec cette banque. Même si vous souhaitez faire la séparation entre vos comptes privés et votre nouvelle activité professionnelle, pensez que vous avez une cote dans la base de données de votre banque. Cette cote peut vous permettre de bénéficier d’emblé de meilleures conditions.

Le feeling avec votre banquier est très important. N’oublier pas qu’au final tout est une question d’hommes et de femmes. Mon banquier me disait, à juste titre, qu’il n’y a pas de grandes différences entre les services des banques. Sinon, comme j’ai l’habitude de le dire, cela se saurait. On choisi aussi sa banque parce qu’on apprécie ou qu’on est apprécié par son banquier. C’est pourquoi, si le dirigeant a déjà une longue expérience avec son banquier, il est judicieux de continuer à lui faire confiance et de poursuivre l’aventure professionnelle avec lui. N’oubliez pas, qu’au final, vous devrez négocier avec lui vos futurs prêts, les découverts, éliminer les agios à payer. La confiance avec votre banquier et l’honnête est primordial. Pensez à lui rendre visite régulièrement pour l’informer de l’évolution de votre activité en bien comme en mal. Il vous en sera toujours reconnaissant.

Faut ‘il ouvrir des comptes dans plusieurs banques différentes ?

Je le croyais. Mais en fait cela rend les choses plus compliquées à gérer. Et ce qui nous manque le plus dans la phase de démarrage d’une activité professionnelle, c’est le temps. Donc il n’est pas nécessaire de se compliquer la vie inutilement. Plus tard, quand l’activité de la société se met en place, vous pouvez vous reposer la question pour faire jouer la concurrence et pour ne pas mettre tous ces œufs dans le même panier.

Comment faut ‘il procéder avec sa banque lors de la création de la société ?

Le processus se fait en 2 temps.

Après avoir choisi sa banque, le futur dirigeant doit créer un compte bancaire temporaire sur lequel va être déposé des sommes que les associés vont libérés pour la constitution du capital.

Le banquier va pouvoir vous délivrer une attestation de dépôt du capital libéré. Ce compte temporaire ne sert qu’à cela. Vous pouvez alors déposer votre demande d’enregistrement au près du registre du commerce à la CCI ou à la chambre des métiers. Lors que vous recevez le Kbis complet, vous pourrez alors officiellement créer le compte bancaire de votre nouvelle société. Le banquier fera automatiquement le transfère du capital du compte temporaire.

Comme tout compte bancaire, plusieurs personnes peuvent avoir la signature et faire des retraits sur le compte. C’est au dirigeant de juger la pertinence du choix des personnes habilités.

Bien, voila donc quelques remarques sur le choix de la banque lors de la création de votre entreprise. Vous pouvez me faire vos remarques. J’y répondrai avec plaisir.

A bientôt.

Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *